• Le Petit Décaféiné Rouge


    Il était une fois une jeune fille tout gentille et pas très grande qui portait un chaperon rouge, c'est pourquoi on l'appelait le Petit Chaperon Rouge, quoiqu'à vrai dire, on aurait pu l'appeler le Gentil Petit Chaperon Rouge.

    Ce jour-là elle se promenait dans la forêt avec un Chat qui s'appelait Sam le marquis de Carabas, chaussait du 39 et qui portait de belles Santiags. Ce dernier était fort essouflé.

    - Hé, pitite Chaprouge... faut que je souffle moi.
    - C'est pas un problème, répondit le Petit Chaperon Rouge, ma grand-mère habite dans le coin.
    - Et Grand-mère sait faire un bon café ?

    Ils se rendirent donc chez Grand-Mère et ils appuyèrent à l'interphone. En vain.

    - Ne t'inquiète pas Sam, dit le Petit Chaperon Rouge, j'ai des clefs dans mon trousseau.

    Au milieu des draps, des nappes, des torchons et des serviettes elle tira une clef. Et ils montèrent chez Grand-Mère. Mais cette dernière n'était pas là.

    - Qu'est-ce qu'on fait ? demanda Sam, tu sais préparer le café toi ?
    - Oui, mais ce serait de la contrefaçon, ce serait pas très Legal.
    - Oh, je le répèterai pas, je te laisse carte noire...

    Ils en étaient là à faire des jeux de mots tout nuls, quand l'inspecteur Colombo de Canard entra dans l'appartement.

    - Bonjour, on a attrapé un loup déguisé en grand-mère dans la rue. Je venais donc vérifier que tout va bien ici.
    - Oui, répondit le Petit Chaperon Rouge, sauf que nous ne savons pas où est Grand-Mère.
    - Mais vous avez l'air d'en préparer un bon là, s'exclama l'inspecteur Colombo en tendant une tasse sortie de son imper.

    Mais à peine l'eut-il goûté qu'il le recrachait dans la tasse qu'il laissa tomber sur la table, laissant des ronds de mug sombres sur le plan de travail.

    - ONGO, s'écria-t-il
    - Ongo ? s'étonnèrent Sam et le Chaperon Rouge.
    - Ah ben, ça fait mal ongo... il est important de retrouver Grand-Mère.
    - Mais comment ? demanda le Chaperon Rouge.
    - Par des moyens surnaturels !

    Et l'inspecteur de se mettre à lire dans les marques de café. Et le Chat de mettre du sucre partout en plus pour mieux développer ses pouvoirs extra-glucides. Pendant ce temps Grand-Mère rentrait de chez Darty où elle s'était acheté un beau fer à repasser. En poussant sa porte elle entendit tout un tas de bruits bizarres dans sa cuisine, alors le fer à la main elle tapa à l'aveugle (ce qu'elle était un peu) et ça fit pas un pli : tout ce petit monde courut à la Benny Hill sur la colline justement, jusqu'à la chic orée des bois.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :