• Le Courrier du Canard n°27


     

    Merci à Karel pour son mail,

    « Salut Duck,

    c'est le top mondial du blog ton blog...

    Au tout début tu évoquais souvent des voyages dans l'espace en cafetière. Qu'en est-il ? Le Café brésilien est-il bon ? Et pourquoi voyager dans l'espace en cafetière ?

    J'aime comme tu nous as fait prendre conscience à nous lecteurs, que l'aventure spatiale est déjà dans la cuisine.


    Karel »


    Merci Karel,

    (Tu as vraiment un joli prénom). Alors pour bien te répondre, voici, une succincte histoire de la bouée du temps d'après l'eau sur Mars.

    Avant quand il y avait de l'eau sur Mars, il y avait des bouteilles à la mer, des Robinson Crusoé, des Titanic, et des pirates des flibustiers... Comme il n'y a pas de lune autour de Mars, il n'y avait pas de marées. Pour les spéculateurs de l'époque, c'était tout un problème, car quand la mer montait, personne ne l'achetait. Beaucoup disent que c'est pour ça qu'il n'y a plus d'eau sur Mars : capitalistiquement parlant, c'était pas porteur.

    Avant quand il y avait de l'eau sur Mars, les bouées martiennes avaient du boulot. Et puis plus rien. Les bouées survivantes se construisirent une soucoupe et toutes bien scotchées dessus, la balancèrent comme un beau frisbee. C'est ainsi que les bouées sont apparues sur terre, au Brésil carrément, en 15000 avant Jésus Christ. Mais pas longtemps...

    Elles furent chassées par des pécaris nains et vénérées par les fourmis, car les Martiens étant tout petits, les bouées martiennes n'étaient pas très grandes. Pendant des siècles, aucun humain ne les vit jamais. Et pourtant les humains en auraient bien eu besoin, eux qui tentaient la remontée de l'Amazone à palme, car à cette époque l'orteil n'était pas ce qu'il est.

    C'est avec l'invention de la tasse à café que la soucoupe revint à la mode, et que des bouées trouvèrent quelques bons jobs sur des transatlantiques à bord desquels on trouvait de l'hévéa.

    De ce sang végétal, les hommes feraient des bouées, puis des chambres à air.

    Voilà pourquoi depuis plus d'un an, le Canard Flottant finance la recherche scientifique du voyage spatial en machine à café.

    A bientôt Karel.

    Duck

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :