• Trop lire la Légende des Siècles me fait parler en alexandrins trois jours durant, ou juste bafouiller la Conscience. Ecouter les eaux de mars, plus encore quand c'est Moustaki, me balance à l'inventaire des sizains, et plus encore, cet « un chemin qui chemine » qui conduit à un taquin qui taquine... un chagrin qui chagrine... le lendemain qui vient... ou un livre entrouvert... une chambre où dormir... un air à siffloter... un petit poisson rouge... les petits pois sont verts... un deux trois quatre cinq... ça doit pas faire six... viens on fait du collage... l'image familière... le fumet qui sent bon... c'est un pain de maïs... c'est la chaleur du four... c'est le feu de ta cuisse... le labour des amours... moucharabieh plastique... la caresse unanime... du gros sel qui crépite... j'aime bien la cuisine... le café qui parfume... le poids de l'annuaire... le poids à l'annulaire... c'est pas trop le moment... et j'ai envie de toi... c'est par où le métro... l'est par où ce tramway... je t'attends sur quel quai... du canard à l'orange... un as de la guitare... le lendemain qui chante... ce sont les eaux de mars... c'est la révolution... c'est un livre entrouvert... on y lit des gros mots... tu l'as lu à trois quarts... une moitié de trop... c'est l'amour et j'en passe... j'ai calé tout à l'heure... un cheval à bascule... des jouets tout en bois... des poupées qui sourient... des jambes de guingois... des corps qui font des croix... des mains qui s'attachent... Simon et Garfunkel... c'est une collection... spicilège de tons... un album de douceurs... un recueil de timbres... c'est le fil qui se tisse... des tresses de moments... une chair assoupie... une divagation... du guarana à boire... de la braise sur l'île... vers le grand Opéra... c'est Elis Regina... puis Jobim en écho... qu'as-tu dit à Marie... l'équateur par l'épaule... une pluie toute sèche... la balle de ping-pong... c'est le pain pas trop cuit... un courrier dans la poche... la fin des lumières... la montre qui retarde... le tournesol qui danse... ce sont les eaux de mars... l'eau qui coule et fait splash



    9 commentaires
  • Vroum vroum avec la petite choupette, c'est zoom zoom zang dans la Volkswagen. Vroum vroum avec la petite choupette, on rigole au golf, et on se marre en polo.

    Thierry, 8 ans, fils de concessionnaire à Saint-Binau.

     




    2 commentaires
  • Tout le monde tape sur des bidons bidons vides.
    Tout le monde court vers le bidon bidon ville.
    J'aime tant ton bidon bidon bide.

    Bobby le Caneton - Classe de CE1 de l'Ecole de l'Amour



    votre commentaire
  • Les bébés garçons tirent les tresses des bébés filles.
    Bien plus tard avec d'autres atours,
    Que les couches bien pleines au fumet plein d'amour,
    Elles leur feront payer ses plaisanteries du jour.

    Lulu dite Daisy Duck - Classe de CE1 de l'Ecole du Sourire



    votre commentaire
  • J'ai vu une orange qui s'épluchait avec un économe de son quartier.
    Les quartiers d'Orange sont tout d'orange éclairés.
    Le temps se presse-agrumes dans les rigoles de limonade qui battent le pavé.

    Jojo Le Canardeau - Classe de CM1 de l'école de l'Amour



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique